Aller au contenu principal

le Gloubi-Boulga des consultants SEO intéresse-t-il nos clients ?

Table des matières

  1. En référencement SEO, soit bon et tais-toi
  2. Le SEO et sa sémantique hermétique qui effraie les petites et moyennes entreprises
  3. La french (bad) touch SEO et ses dérives communicationnelles
  4. Le SEO Drama, une tendance qui n’est pas très glorieuse pour l’industrie du search
  5. Les consultants SEO sont-ils trop consensuels pour être véritablement efficaces ?

Ce n’est un secret pour personne, le référencement SEO est un domaine d’expertise qui inspire la méfiance et où la roublardise règne en maitre. Les experts en pagaille sont surtout très imaginatifs quand il s’agit de se remplir les poches. En SEO, la chienlit est devenue une norme et il faut être assez habile pour faire le tri parmi les informations diffusées sur les réseaux sociaux. Beaucoup de consultants se font passer pour des experts couronnés de succès. Respectés par leurs pairs et reconnus comme étant illuminés par la lumière du SEO divin, ils s'émoustillent quand la toile évoque une énième conférence réunissant des professionnels du search, par là-bas, au royaume de Navarre. Certains consultants prétendent aussi détenir ce savoir classé « secret défense » mais ne démontrent pas grand-chose… À part de réelles capacités pour s’écharper en public et cette étrange appétence à vouloir promouvoir la mort du personal branding.


En référencement SEO, soit bon et tais-toi

Le clash disqualifie le consultant SEO et toute une industrie. Lorsque des prospects me sollicitent, ils évoquent souvent des recherches effectuées sur un réseau social comme YouTube, pour obtenir des informations sur le référencement naturel. Certains d’entre eux tournent le dos au SEO, car ils trouvent l’image de certains consultants "influents", déplorable. Leurs convictions délirantes, leurs spéculations et cet amoncellement théorique rebutent et mettent à l’épreuve la crédibilité de cette expertise en web marketing. En entretien et pour éradiquer cette méfiance, il faut fréquemment faire de la psychologie et déconstruire les aprioris. Si certains professionnels démembrent la réputation de cette expertise, d’autres consultants SEO essaient de tirer leur épingle du jeu. Cependant, une communication cromagnonesque entache cette course à la légitimité. Rappelons que pour convaincre un auditoire et ses clients, il faut faire preuve d'humilité et arrêter toutes ces tentatives qui consistent à confisquer cette expertise.


Le SEO et sa sémantique hermétique qui effraie les petites et moyennes entreprises

Le manuel du parfait référenceur SEO donne souvent l’impression d’être écrit dans une langue étrangère. En entretien, le client dévoile un état d’esprit nerveux et des émotions qui le frustrent dès que le consultant SEO s’entête à vouloir utiliser un gloubi-boulga communicationnel qu’il est le seul à maitriser et à comprendre. Attention danger, vous entrez dans la spiral zone du référenceur ! Ne vous méprenez pas ! La qualité du consulting SEO s’évalue uniquement sur cette capacité à mettre en place des solutions stratégiques et techniques qui ont fait leur preuve : le reste a très peu d’importance. Bien évidemment, le client recherche aussi un brin de professionnalisme et dans sa quête du meilleur référenceur, il devra continuellement faire le tri entre tous ces communicants en référencement qui instaurent un climat de guerre des tranchées et qui revendiquent ce droit de se couronner experts.


La french (bad) touch SEO et ses dérives communicationnelles

En France, la communauté SEO est devenue un microcosme dramatique, parfois tyrannique et absurde dans lequel chacun prétend détenir un savoir qui échappe systématiquement à celles et ceux que l’on ostracise. Prenez le temps d’analyser le comportement des gourous du SEO français. L’autocongratulation bat son plein, les  "Awards" pleuvent mais quand il s’agit d’évoquer de réelles références client et de démontrer l’impact d’une campagne de référencement, le jactage cesse, étrangement. Vous pourrez aussi aisément constater que les gourous du SEO souffrent pratiquement tous d’une incapacité chronique à pouvoir communiquer en instaurant ces codes qui valorisent le savoir-faire en SEO et le savoir-être du consultant.

La communication social media sonne la glas de la prestance et provoque une incompréhension chez les observateurs qui découvrent le référencement et cette communauté manichéiste très fermée qui sacralise cette expertise. Sur Twitter, certains comptes jettent le discrédit sur toute une industrie. On peut être dérangé par certains comportements mais ce qui frappe le plus, c’est la médiocrité du marketing de ces experts et ces interventions qui ne sont jamais maitrisées. On ne peut pas construire de la valeur, promouvoir de nouvelles stratégies et ce marketing relationnel en ensevelissant l’expertise SEO sous un tas d’ordures et sous des tweets peu reluisants, souvent imbibés d'un humour potache, niveau classe de 6ᵉ.


Le SEO Drama, une tendance qui n’est pas très glorieuse pour l’industrie du search

Je suis particulièrement discret au niveau de ma veille en marketing digital, ce côté chochotte émotive m’incite probablement à éviter toute interaction avec les Mâles Alpha du SEO. Récemment, Amandine B, une jeune consultante en marketing digital a découvert que la bienveillance n’existe pas dans cette industrie et que l’arrogance continuer à pilonner la réputation de celles et ceux qui s’évertuent à donner une bonne image du consultant SEO. Soyons cohérent, cette diatribe sexiste affecte bien évidemment d’autres industries mais en SEO, la figure paternaliste et bienveillante n’existe pas.

Les nouveaux arrivants sont souvent considérés comme des pions sur cet échiquier où seuls les cadors du référencement règnent en maitre. D’ailleurs, il suffit de se pencher sur ces évènements consacrés au SEO ou sur la communication mise en place par ces experts qui ont décroché le label « omniscience », pour découvrir que le parterre d’invités ou d’intervenants est presque exclusivement composé de consultants dont l’égo est indégonflable. Ces personnes-là évoluent dans un cercle très privé où tout le monde s’applaudit et se félicite d’être le meilleur dans tout ce qu’il entreprend.


Les consultants SEO sont-ils trop consensuels pour être véritablement efficaces ?

Privilégier le compromis au sein d’une communauté où les axes d’échanges conférés par le SEO, puissent devenir rémunérateurs. C’est une stratégie qui porte ses fruits. En France, beaucoup d’événements SEO sont organisés mais visiblement, les entreprises ne se bousculent pas pour y participer. On peut légitimement se questionner à propos de l’intérêt de ces « grandes » messes animées par des consultants SEO qui s’adressent à un public acquis à leur cause et composé essentiellement de… consultants SEO. S’ils répondent présents, ce n’est pas pour prôner le bénévolat ou le partage mais uniquement pour assumer leur promotion.

D’une année à une autre, les thèmes proposés deviennent forcément rébarbatif : il y a les conférenciers qui s’évertuent à vouloir « niquer Google » (et par la même occasion, la pérennité du référencement) et les « papes » du référencement qu’il faut respecter car le titre d’expert leur revient de droit. Ce qui est consternant en référencement SEO, c’est qu’un consultant adulé par son réseau devient « expert », même quand le marketing fout le camp et que la communication s’embourbe dans des inepties techniques ou dans des auscultations obsessives et inutiles du moteur de recherche.

La communication omnisciente (et parfois dantesque dans son béotisme) de la pseudo-communauté SEO française donne une bien mauvaise image de cette industrie. Une association française dont je terrai le nom promeut l’activité de certains consultants qui sont à l’origine d’interventions lunaires sur les réseaux sociaux. Elles révèlent au grand jour des comportements abjects et ce manque d’intelligence qui caractérise certains consultants SEO. Une ode au sexisme dont on se passerait bien en 2022. Pour certains représentants de cette association, toute réprimande visant à condamner le manque de parité au sein des événements SEO, relèverait de l’idéologie Woke !

Apparemment, si les conférences SEO sont pratiquement toutes animées par de vieux mâles blancs, c’est à cause des femmes qui refusent de se manifester au sein de cette communauté. En creusant un peu et en échangeant avec certaines consultantes en marketing digital, on découvre qu’elles sont victimes d’une dérive de certains hommes et membres de cette « communauté », qui prennent les événements SEO et les réseaux sociaux professionnels pour un terrain de chasse. Ces consultants ciblent des jeunes filles bien évidemment et n'hésitent jamais à marquer leur territoire à grand renfort de commentaires puants et ineptes.

Quand un panel de conférenciers est composé de 45 hommes et de 5 femmes, on peut bien parfaitement douter sur la capacité de cette association à vouloir faire bouger les choses. La réputation de son bureau est suspendue au fil des soubresauts d’un fonctionnement qui se dit inclusif alors que la communication et l’organisation des événements SEO démontrent qu’il y a encore énormément d’efforts à faire pour que les femmes puissent librement évoluer dans un écosystème ou ce sexisme rampant est encore très largement toléré...

 

Article rédigé par Geoffrey Rousselot-Pomè

contenu authentique, rédigé sans intelligence artificielle